temp3
Dates:
Avec:Professeur Jean-Pierre Brion avec Par le Professeur Jean-Pierre BRION avec l'ntervention complémentaire de Mme Marguerite Mormal et Mme Nathalie de Wouters d’Oplinter
Organisation:CCU
Entracte:Non
Catégorie 1:7.00
CONFERENCE - Maladie d'Alzheimer: Evolution récente des recherches et espoirs thérapeutiques

Conférence du Professeur J-P Brion

Alzheimer: les nouvelles pistes et les nouveaux espoirs

 

Pour faire le point sur une maladie dont la progression inquiète le monde, Jacqueline Rousseaux a invité un des meilleurs spécialistes belges en la matière, le Prof. Jean-Pierre Brion, de l'ULB. Avec des informations de première main sur les espoirs thérapeutiques que font naître les dernières découvertes.

 

Lauréat de plusieurs prix scientifiques, Jean-Pierre Brion dirige le Laboratoire d'Histologie, de Neuroanatomie et de Neuropathologie à la Faculté de Médecine de l'ULB. Avec 123 publications scientifiques dans des revues internationales, c'est un spécialiste des mécanismes de formation des lésions cérébrales caractéristiques de la maladie. Il a été le premier à identifier la protéine tau qui est à la base d’une des deux lésions clés de l'Alzheimer. La protéine tau (de l'anglais tubuline associated unit) est une protéine associée aux microtubules des neurones (une partie du “squellette” interne de ces cellules). La maladie entraîne des anomalies de cette proteine tau, désorganisant les neurones jusqu'à entraîner leur mort. Cette tauopathie est, avec les plaques séniles, une des lésions majeures entraînées par la maladie d'Alzheimer.

 

Le Prof Brion a intitulé sa conférence: "Maladie d'Alzheimer: évolution récente des recherches et espoirs thérapeutiques". Une sobriété toute scientifique pour décrire ce qui est sans aucun doute un des enjeux majeurs de la recherche, actuellement et dans le futur. Ces dernières années, une découverte importante a relancé l'espoir de voir ce mal jusqu'ici incurable mieux compris et enfin soigné, surtout s'il est pris aux tout premiers stades de la maladie. Cette découverte, pour faire (très) court, c'est que le processus neurodégénératif typique d'Alzheimer, une fois enclenché, va s'étendre progressivement à l'ensemble du cerveau par un mécanisme de type prion, l’agent infectieux responsable de la maladie de la Vache Folle. Deux protéines, A-bêta et la proteine tau anormale, ont des capacités de replication et de transmissibilité (sans être véritablement infectieuses),  et “contamineraient” ainsi peu à peu les neurones. Cette avancée dans la compréhension des mécanismes de la maladie suscite de grands espoirs pour son traitement. De nouvelles pistes, en tout cas, sont explorées: par exemple, celle d'anticorps monoclonaux pour éliminer la tauopathie. Mais c'est loin d'être la seule. Le monde de la recherche est en pleine effervescence. La conférence s'annonce instructive. Et passionnante.

 

Restez informé !

Pour recevoir notre newsletter:

Wolvendael Magazine

lire le magazine en ligne

LA SAISON
fév 2014 >
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28
Bon cadeau!

Faites plaisir en offrant un bon cadeau pour assister à un spectacle.
>> Lire la suite