temp3
Dates:
Avec:Christian de Duve
Organisation:CCU
Entracte:Non
Catégorie 1:5.00
ENLIVRONS-NOUS - Enlivrons-nous avec Christian de Duve

La publication en ce mois de janvier 2013 des Mémoires de Christian de Duve était l’occasion rêvée de recevoir ce scientifique hors norme, à la Tribune d’Enlivrons-nous. «  Notre Prix Nobel » qui consacra sa vie à la recherche et à l’action, à la réflexion aussi, a accepté l’invitation de Jacqueline Rousseaux.  C’est un honneur pour le Centre Culturel d’Uccle.

Diplômé de l’UCL en médecine puis en chimie, les champs de prédilection de Christian de Duve est la biochimie. Ses travaux sur le lysosome et le peroxysome, des structures cellulaires, ont ouvert de nouvelles voies tant en biochimie qu’en génétique. Ils lui ont valu le Prix Francqui d’abord (1960), puis le Prix Nobel de physiologie ou médecine (1974).

Ce scientifique a consacré sa vie à la recherche et à l’enseignement, tant en Belgique à l’UCL qu’aux Etats-Unis, à l’Université Rockefeller à New York, faisant mener par ses équipes de chercheurs ici et là des travaux parallèles, mais chaque groupe ayant son programme propre. Dès l’obtention de son Prix Nobel, il créa l’Institut de pathologie cellulaire et moléculaire - ICP, devenu depuis Institut de Duve.

Comment devient-on Prix Nobel ? Quels furent les préludes à ce prix prestigieux ? Quels en furent les effets, pour le lauréat comme pour la société ? Sans doute cet « Enlivrons-nous » avec Christian de Duve permettra t’il de comprendre quelles autres vertus ou qualités doivent accompagner des dispositions intellectuelles remarquables pour arriver à la consécration suprême. Au premier rang de celles-ci , de l’aveu même du scientifique : la recherche de l’excellence en tout et « la volonté de faire de son mieux » en ancien scout qu’il est. Cet entretien-rencontre vous fera découvrir l’homme derrière la personnalité dont beaucoup ne connaissent que l’auréole. Et cet homme est passionnant. Et ce d’autant plus que sa vie l’a mené aux quatre coins du globe, tout en se penchant jour après jour sur l’infiniment petit et que sa longévité, 95 ans à ce jour,  lui fait approcher le siècle « le siècle le plus extraordinaire de toute l’histoire de l’humanité, dit-il, dans tous les domaines les découvertes furent sensationnelles », et qu’il a de plus connu personnellement la plupart de ceux qui en furent les auteurs.

Comprendre et enseigner, comprendre et agir, transformer la découverte en applications utiles pour vaincre la maladie, furent les grands axes de sa carrière.

Mais depuis que le Professeur de Duve a pris sa retraite en 1985, tout en restant au C.A. de son Institut et attentif à son évolution, il a pris le temps de réfléchir au sens profond de la vie et à l’évolution de la société et s’est mis à l’écriture. Après plusieurs ouvrages dont « Génétique du péché originel : le poids du passé sur l’avenir de la vie » en 2009 et « De Jésus à Jésus…en passant par Darwin » en 2011, aujourd’hui dans « Sept vies… » publié en janvier 2013 (tous aux éd. Odile Jacob) outre le récit de sa vie depuis son enfance raconté avec anecdotes et humour et celui de ses découvertes scientifiques, il nous livre ses réflexions philosophiques, ses valeurs, ses constats, ses convictions, ses colères, ses inquiétudes aussi, comme ses émotions, ses espérances et son appel aux sages. « Si les sages ne prennent pas le pouvoir, le monde va droit à la catastrophe ». « Je suis ébloui par le passé que j’ai vécu et effrayé par l’avenir…Notre société fonce dans le mur » a t il confié à La Libre. Et d’évoquer l’explosion démographique, source d’autres problèmes, l’épuisement des ressources naturelles, le rejet massif des OGM, les guerres de religion et même l’extinction possible de notre espèce humaine, autant de sujets sur lesquels Christian de Duve s’exprime, sans langue de bois. Mais il veut faire confiance à l’intelligence humaine pour réagir et contrer les dangers.

Membre de plusieurs académies, dont l’Académie Royale de Médecine de Belgique et l’Académie pontificale à Rome, ce scientifique est par-dessus tout un esprit libre qui refuse les dogmes, une personne à la pensée originale et structurée. Son regard sur le monde comme sa brillante carrière méritent donc toute notre attention.

Organisation : CCU. Réservation nécessaire : CCU : 02 374 64 84

P.A.F. 5€

 

L’Institut de Duve

C’est dans la foulée de la consécration de ses découvertes par le Prix Nobel en 1974 que le Professeur de Duve, créa son Institut international de recherche fondamentale biomédicale the ‘Institute of Cellular and Molecular Pathology » ICP, devnu Institut de Duve.

Le but de celui-ci est « de mieux comprendre le fonctionnement du corps humain et d’arriver à proposer de nouvelles stratégies pour le traitement de diverses maladies comme le cancer, le diabète, l’asthme, la sclérose en plaques, les maladies rénales, les fentes labiales, les angiomes et certaines maladies génétiques ».

Aujourd’hui, 250 chercheurs travaillent dans des laboratoires d’une superficie de 8.000 m², situés à Woluwé-Saint-Lambert sur le campus de la Faculté de Médecine de l’UCL, près des Cliniques universitaires Saint-Luc.

(Source : de Duve Institute)

Suivez ce lien pour voir les photos de l'événement:  https://www.facebook.com/media/set/?set=a.491525627576609.1073741825.136413699754472&type=3

Restez informé !

Pour recevoir notre newsletter:

Wolvendael Magazine

lire le magazine en ligne

LA SAISON
fév 2013 >
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28
Festival La Cerise du Gâteau
Lorem Ipsum.