temp3
réservation
Dates:
Auteur:Jean-Claude Idée
Production:Utopie en Marche
Mise en scène:Jean-Claude Idée
Avec:Julia Le Faou, Cécile Van Snick
Organisation:CCU
Durée:1h05
Entracte:Non
Événement gratuit
UNIVERSITES POPULAIRES DU THEATRE - Lin Zhao : Réparer le monde

En 1968, Lin Zhao mourait à 33 ans dans un cachot de la prison de Shanghai, d’une balle dans la nuque, sur ordre de Mao Zedong. Un soldat se présentât ensuite à la porte de la mère de Lin Zhao pour lui remettre la balle et lui faire payer les frais de l’exécution. Quel crime avait commis Lin Zhao ? Celui de ne pas reconnaître ses fautes. Quelles fautes avaient-elle commises ? D’écrire des articles dans lesquels elle proposait une évolution de la révolution chinoise vers la démocratie. Qui était Lin Zhao ? Une jeune intellectuelle chrétienne, éduquée par des sœurs missionnaires, qui avait fait des études de journalisme et écrivait de la poésie. Au cours des 8 années d’emprisonnement, de torture et d’interrogatoires qui précédèrent son exécution, elle ne cessa jamais d’écrire des poèmes. Lorsqu’on la privât d’encre, elle finit par les écrire avec son sang.  Elle disait qu’on devrait toujours écrire avec son sang, car on éviterait de dire des choses inutiles. Un certain nombre de ses poèmes de sang ont pu être sauvés par la sœur de Lin Zhao qui a réussi à passer avec eux aux Etats-Unis. Ils sont aujourd’hui conservés dans une bibliothèque. Lin Zhao est toujours restée optimiste et joyeuse, chantant dans les supplices pour dénoncer par la fenêtre de sa cellule le président Mao. Des films et des livres lui furent consacrés. Elle est aujourd’hui l’une des figures emblématiques de l’opposition chinoise démocratique. Le gouvernement a fait placer sur sa tombe des caméras pour identifier les gens qui viennent s’y recueillir.

Restez informé !

Pour recevoir notre newsletter:

Wolvendael Magazine

lire le magazine Cliquez ici

18.844 x MERCI !!!

Nous vous remercions chaleureusement...
>> Lire la suite