La Bombe humaine

Vincent Hennebicq & Eline Schumacher

La Bombe humaine

Vincent Hennebicq & Eline Schumacher

Fonte des glaces, acidification des océans, disparition des espèces animales et végétales… Un mot résume à lui seul l’impact de l’homme sur l’écosystème terrestre : anthropocène. L’ère des activités humaines qui, sous le joug du capitalisme, met à sac la richesse de notre planète.

 

 

Avec « La Bombe humaine », Vincent Hennebicq met le dérèglement climatique au cœur de la réflexion. Il s’en empare avec toute la complexité du sujet, y compris les incohérences. Car pour faire sens, la démarche de création ne devrait-elle pas avancer « proprement » dans ses recherches ? Exit les voyages comme sources d’informations, les commandes sur Amazon ? Pas si simple. Pour relever le défi, Vincent Hennebicq a sensibilisé Eline Schumacher à sa démarche. Et c’est là que le projet a changé d’aiguillage.


Un joyeux malentendu s’est immiscé dans la compréhension des intentions, Vincent évoquant la rencontre des Hommes de par le monde, tandis qu’Eline y lisait celle des hommes. Plutôt que d’évincer le quiproquo, il fut intégré au travail. Et le cadre de se préciser, sans s’épargner les contradictions : Vincent et Eline allaient rencontrer scientifiques, anthropologues, psychologues, … mais aussi de nombreuses personnes au mode de vie alternatif. Parallèlement à ces données, on suit les soubresauts de la vie des deux créateurs, plongeon incongru dans l’intime face à l’humanité qui vacille. Le fruit de ce travail : un délicieux mélange d’intelligence heureuse.

Qui n’a jamais fait du vélo dans un esprit écolo tout en portant des baskets fabriquées en Chine ? Acheté des légumes bios emballés dans des tonnes de plastique ? Nous sommes tous pétris de contradictions quand il s’agit d’écologie. Ce sont ces conflits, intimes mais aussi politiques, qu’aborde « La bombe humaine » (…).

Catherine Makereel, Le soir.

Vous aimerez aussi...