Human Landscapes of the Mind

Daniel Botelho

Human Landscapes of the Mind

Daniel Botelho

Comme un résumé de l’actualité du siècle dernier, ses photocollages sont une tentative de créer un récit social basé sur des valeurs humanistes. A partir d’une de ses photographies, puis en s’inspirant des travaux de divers autres artistes et de livres de puzzle pour enfants, Daniel Botelho crée un paysage humain dans l’espoir de susciter une discussion sur la route que nous empruntons en tant qu’espèce.

 

Après être devenu père, Daniel Botelho souhaitait transmettre à sa fille ainsi qu’aux jeunes générations ses vues sur la condition humaine dans la société contemporaine, à une époque où la conscience sociale semble se diluer dans un océan de banalité.

 

La peinture exerce une très forte influence sur son oeuvre, les plus importantes étant l’allégorie et le commentaire social dans les oeuvres de Bosch et Bruegel et d’autres peintres, la composition et le sujet des peintres de la Renaissance, la représentation de l’esprit et de l’âme humaine des peintres surréalistes qui ont plongé dans l’abîme humain dans leur travail, et l’utilisation de l’ironie dans le Pop art par la juxtaposition de différents objets mondains de la culture de masse.

 

Daniel Botelho est né et a grandi au Brésil, d’où il est parti à l’âge de dix ans pour suivre les déplacements professionnels de son père. Depuis, il n’a cessé de voyager à travers le monde. Après avoir vécu dans quatorze pays, et il est maintenant basé à Bruxelles. Il a étudié le journalisme à Boston, les arts de la Renaissance à Florence et le cinéma à Barcelone. Après quelques années dans l’industrie cinématographique, il a décidé de se lancer dans le travail humanitaire où sa relation avec la photographie a été scellée.

 

Photographe documentaire et de rue depuis 2010, il a décidé en 2018 de commencer avec une nouvelle technique, le collage. L’isolement et l’aliénation dans la métropole moderne et le paradoxe et l’absurde dans notre société sont des thèmes récurrents dans son travail. Dans sa photographie, Daniel Botelho recherche ce moment fugace où la magie opère, où un aspect de la condition humaine se résume en une image comme une traduction du monde en un seul mot. A l’image des proverbes qui traduisent des chapitres de l’expérience humaine en maximes.

 

Anthropocene ; The Human Paradox
L’Holocène est le terme qui désigne l’âge géologique au cours duquel l’humanité a prospéré et a atteint son plein potentiel en tant qu’espèce. Depuis le début de la révolution industrielle, l’impact humain sur l’environnement a pris une telle ampleur que certains scientifiques pensent qu’une nouvelle ère géologique a commencé. Ils l’appellent l’Anthropocène.