L’Errance de l’Hippocampe

Jean-Michel d’Hoop / Cie Point Zéro

L’Errance de l’Hippocampe

Jean-Michel d’Hoop / Cie Point Zéro

Quatre personnages se retrouvent comme coincés dans un espace-temps singulier. Le lieu ressemble à un hôtel, mais à y regarder de plus près cela pourrait aussi être le théâtre lui-même…

 

L’hippocampe est une partie du cerveau localisée dans le lobe temporal, dans chaque hémisphère. C’est l’endroit du cerveau où se greffent les souvenirs et le sens de l’orientation. Si le cerveau subit des lésions à cet endroit-là, il instaure chez l’accidenté une situation d’errance de la mémoire.

 

Travailler sur la mémoire au théâtre, c’est aussi travailler sur la subjectivité. Il s’agit ici d’entrer dans une mémoire, d’entrer dans le théâtre de la mémoire. Ce qui est aussi en jeu c’est de montrer un niveau de réel qui fluctue sans cesse. Après L’Herbe de l’oubli (Meilleur spectacle aux Prix Maeterlinck 2018), Jean-Michel d’Hoop et la Compagnie Point Zéro plongent dans cette zone complexe, entre le sommeil et la mort, intime et universel. Une invitation à s’engager sur un chemin visuel, sensitif et émotionnel ; à se forger son image personnelle de l’invisible ; à découvrir d’autres prismes du réel. Que rapporterons nous de ces limbes ?